P'tit Miam tout en Couleur

Créations culinaires mêlant passion, voyages, photographie, goût et esthétisme. A la recherche du soupçon d'originalité qui va sublimer une recette.

mardi 26 février 2008

Bye my Site

Vous me retrouverez par ici à présent, si tout se passe bien ☺
Merci de modifier vos liens et surtout le nom du site… qui, vous l’avez remarqué, a changé.

Depuis plus d’un an, je voulais changer de nom, et éventuellement avoir mon propre site, pour quelque chose qui me correspond plus. Je n’avais malheureusement pas le temps de m’en occuper. Mais sur un coup de tête, en un peu plus d'une semaine, voilà chose faite.
J’ai souhaité réunir mes passions : la cuisine, la photo, le voyage et l’anglais, le tout dans un esprit graphique que j’affectionne, avec mes couleurs, des petites parties de moi glissées au fil du site.

Une Capture Saveur.

A bientôt j'espère.

PS : Si quelqu'un sait comment récupérer les commentaires de canalblog pour un format wordpress... je suis toute ouïe... !

Posté par _Sha à 19:41 - Commentaires [29] - Permalien [#]

jeudi 21 février 2008

Boules Coco Pandan extra-terribles

Une fois n’est pas coutume, tagguée pour le jeu des 6 choses non importantes sur moi, j’en profite pour parler un peu de mes actualités…
Désolée Emilie, Allulou, Patitifa, Elsa, Annabelle, Sunny, Mélanie, Tiy, Teddipearl si je ne respecte pas exactement les règles ☺. Et si j’ai oublié quelqu’un dites le moi !

  • Site web en préparation pour bientôt, si j’arrive à faire fonctionner le serveur...
  • Bientôt mon stage, du 25 mars au 31 mai, donc avant je vais être très très occupée entre exams, soutenances, dossier, et encore site web…
  • Pas d’inquiétudes, j’ai tout plein de recettes qui attendent ☺
  • J’ai récemment reçu des livres de cuisine indienne, thaï, et louisianaise (cuisine cajun)... Reste à tester pour vous en dire plus !
  • Vivement l’année prochaine…
  • Je me suis lancée dans les macarons à plusieurs reprises, et je ne suis satisfaite que par les recettes que j'adapte…


boules_coco_pandan_2

Sans oublier le jeu des associations, qui me correspond beaucoup plus, alors là je suis bien au rendez-vous. Silvia de Savoirs et Saveurs nous l’a transféré dans la culinosphère française, c’est un honneur d’avoir été nommée, suivi de ma nomination par Vibi, qui tient le blog La Casserole Carrée et Rabara du blog Etudiante et gastronome.

Au gré de mes envies, de mes folies,

  • Coco & Pandan
  • Mangue & Rhum ambré
  • Chèvre & Amande complète
  • Amande & Cerise alcoolique ☺
  • Pistache & Curry
  • Cardamome & Chocolat blanc
  • Gingembre & ananas
  • Lait de coco & Epices à pain d’épices à ma façon, donc avec de la Tonka et de la cannelle bien parfumée
  • Vanille de Tahiti & Carambar au beurre salé
  • Patate douce & Sucre d’érable


Parfois il y a des ingrédients qui peuvent paraître incompatibles, mais tout est question de mesure, de nature du produit et d’interprétation dans une recette… sachez que je craque également pour les classiques.

J'invite Tit', Marie-Laure, Dorian, Valérie, Pauline, et La Mangue à jouer au jeu des saveurs, intéressant selon moi !



A présent, je ne peux faire autrement que de vous présenter l’association de saveurs que j’ai nommée en premier, à savoir coco – pandan, qui se révèle fabuleuse.
Reinefeuille m’a envoyé une petite bouteille d’arôme de pandan début décembre si mes souvenirs sont bons, et depuis, elle est quasi vide… Quand elle a eu le malheur de dire que ça lui faisait penser à l’amande et à la noix de coco, j’ai tout de suite su que ça allait me plaire.
Au nez, c’est quand même assez spécial, mais au goût, avec les bons choix d’associations, c’est vraiment convaincant.
À ce qui paraît, le pandan, c’est pas bon, c’est chimique et carrément immangeable (surtout dans des madeleines ;) ). Et bien j’ai voulu faire découvrir cet ingrédient à mon entourage, ce qui m’a valu d’agréables commentaires, et j’en ai même fait goûté à celui qui disait que le pandan, c’était pas bon, évidemment sans dire ce qu’il y avait dedans et … Succès !

boules_coco_pandan_4


 
Il faut quand même remarquer que le pandan, c’est pas nouveau. En plus, on retrouve des feuilles de pandanus dans certains blogs culinaires depuis quelques années déjà … pourquoi un tel effet de mode en si peu de temps?
Ces feuilles, c’est comme les feuilles de bananier, les feuilles de curry, les feuilles de coriandre… ça fait pas mal de temps que j’en cherche, surtout pour me rappeler la cuisine que j’avais à la maison étant petite. Enfin voilà pour la petite histoire, je ne vais pas vous réexpliquer ce qu’est le pandan, d’autres l’ont très bien fait avant moi, et c’est tant mieux ! Quoique je soulignerais quand même que les feuilles de pandanus et l’arôme de pandan, ce n’est pas la même chose, regardez un peu :

« Les feuilles de pandanus ont un parfum délicat, elles sont utilisées fraîches, rarement sèches. Elles parfument et colorent en vert tendre les mets. En Thaïlande, la variété à feuilles large, moins parfumée, sert à confectionner des papillotes dans lesquelles cuisent poulet, légumes, poissons.
La petite variété, au parfum plus marquée, est souvent utilisée sous forme de jus ou de purée en particulier pour parfumer les desserts. Les feuilles de Pandanus tectorius sont aussi utilisées, en Chine les jeunes feuilles servent de légumes après cuisson. Mais le plus souvent, ce sont les feuilles matures qui sont utiles pour fabriquer les huttes ou comme source de fibres textiles. »

Sans parler des fleurs de pandan…

Et voilà à quoi ressemblaient mes boules vertes mystérieuses, coupables de faire aimer le pandan aux plus réticents…



Boules Coco Pandan extra-terribles

boules_coco_pandan


Ingrédients :


  • 1 boîte de lait concentré sucré (395g)
  • 250g + 50g de noix de coco râpée
  • 30 g de sucre en poudre
  • 3 cuillères à soupe de pandan
  • Noix de cajou (salées !) - autant de noix de cajou que de délices -



Préparation :

La veille, mélanger le lait concentré avec 250 gr de noix de coco râpée, le sucre et l’arôme de pandan.
Laisser une nuit au frais, prélever une cuillère à café de pâte et former des petites boulettes en y insérant une noix de cajou.
Rouler dans la noix de coco râpée restante.
Laisser au frais quelques heures, voire un petit peu au congélateur avant de servir, selon vos goûts. Déguster.

boules_coco_pandan_3


Merveilleux… promis, essayez, vous ne serez pas déçu. Simplissime dans la préparation, une recette pas banale et délicieuse.

... La petite touche salée est presque imperceptible ...
.. elle se fond avec l’association coco-pandan en apportant ce petit plus irrésistible ...
... Et la surprise croquante et subtile ...


Posté par _Sha à 14:43 - i- Biscuits ¤ Petits gâteaux ¤ Mignardises - Commentaires [77] - Permalien [#]

dimanche 10 février 2008

¤ Love Biscuits Soho-Pavot & Buddy Biscuits Matcha ou Pistache, pour une St Valentin réussie ¤

Tapez « St Valentin » dans Google ! Vous voyez quoi ?
Cadeaux, resto, séjours, cartes, mots doux… et la sempiternelle définition de Wikipédia.
Dominante commerciale, on ne s’en serait douté.

Depuis 1510 ans, la St Valentin a lieu le 14 février. Mais qu’est ce que ce jour ? Les interprétations sont diverses : L’amour et la fertilité ou encore la fête des célibataires…
L’assimilation de la Saint-Valentin à l’amour remonte au XIVe siècle, où, en Angleterre et en France, on croyait que le 14 février était le jour où les oiseaux migraient. Durant cette période, les amoureux échangaient des billets doux.

Love


"Dans le calendrier de l'Athènes antique, la période de mi-janvier à mi-février était le mois de Gamélion, consacré au mariage sacré de Zeus et de Héra."
Aujourd’hui, ce mois de l'amour est réduit à un seul jour, purement commercial, mouvement de masse qui réunit les pensées et conversation autour d’un thème commun. On se livre un peu plus facilement, mine de rien.
« T’as offert quoi à ton chéri ? »
« T’as prévu une sortie le 14 au soir ? »
(…)
Alors voilà, maintenant, on a aussi la pression, faire bonne figure devant les copines.
Vous n’avez rien prévu d’exceptionnel? Don’t worry, dites la vérité, vous ne faites rien de rien ce jour là, parce que votre amour, vous lui montrez tous les jours et faites des petits « extra » régulièrement !  C’est-il pas beau ça ?

Le jour de la St Valentin, la pire chose, est d’être célibataire. Vous vous sentez tout à coup plus seul que jamais. Vous croyez ? Mais non, c’est l’occasion ultime pour faire plaisir à ses amis ou pour sortir ! Et, au moins, les gens sur qui vous tomberez seront… libres !

love_biscuits_3


D’après-vous, pour qui ce jour est-il fait? Les cibles, oui je dis bien les « cibles », se révèlent être les amoureux, les couples,… de 7 à 77 ans ! Et oui, on met les enfants dans l’ambiance très tôt avec les médias…
Ce phénomène surmédiatisé, qui s’adresse illusoirement à une catégorie de personnes bien précise, engendre un mouvement qui fait que toute la population est touchée (ahhh, comme ils calculent bien leur coup !). Les célibataires sortent, les amis s’offrent des petits cadeaux, les gens se regroupent, trouvent une occasion de plus pour faire une sortie. On ne peut pas y échapper, à moins de rester coupé du monde. Cela dit, vous pouvez toujours résister au petit repas, aux petits cadeaux touchants, mais c’est si dur de dire non à l’amour sous n’importe quelle forme.
La St Valentin, c’est quand même l’occasion de montrer que vous pensez aux gens que vous aimez, mais vous pouvez le faire tout au long de l’année...

Voici de l’amour en biscuits. Jouez avec les formes et les parfums !
Love Biscuits, Buddy biscuits, les biscuits des sentiments et du partage. Un peu de cœur, un peu de bonheur, pour un monde de douceur.


Pour offrir, faire plaisir, ou croquer le temps d’une soirée, et craquer pour la vie.



Love Biscuits & Buddy Biscuits


love_biscuits_2


Ingrédients pour 70-80 biscuits* environ :

  • 375g de farine
  • 60g de poudre d’amande
  • 6 jaunes d'oeufs
  • 220g de sucre
  • 180g de beurre
  • 1 pincée de sel

Les variantes :

  • 3 càS de liqueur de litchi (Soho)- 50g de pavot
  • 50g de pâte de pistache
  • 2 càc de poudre de thé matcha – 1 càc d’arôme de vanille liquide

+ une goutte de crème liquide (selon la consistance de la pâte)


Préparation :
   
La veille :
Sortir le beurre du réfrigérateur pour qu'il se ramollisse. Puis le couper en morceaux.
Dans un saladier, réunir le sucre, la farine, la poudre d’amande, les jaunes d’oeufs, les parcelles de beurre et le sel.
Mélanger le tout afin d'en faire une pâte. Réserver.

Le jour-même :
Séparer votre pâte en 3 parties.
Ajouter les associations et éventuellement de la crème liquide dans chaque boule de pâte, bien malaxer.
Abaisser votre pâte (à 0,5mm d’épaisseur) et découper des formes à l’emporte-pièce.
Préchauffer le four à 180°C (th. 6).
Déposer vos futurs biscuits sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier cuisson.
Enfourner environ 25 minutes.
Sortir du four et laisser refroidir.

Et évidemment, faites des petits paquets, dans l’ambiance que vous souhaitez, selon à qui vous offrez…

* Vous pouvez facilement diviser les quantités, mais sachez qu'ils se conservent très bien (au moins 3 semaines) dans une boîte hermétique.

love_biscuits_4


Verdict ?
Soho-pavot, sublime ; cet exotisme, ce petit croquant… ! Et tellement inattendu !
Pistache, vous n’aurez vraiment pas l’air tâche. Surprenant, et addictif !
Matcha-Vanille, subjectivement, celui que j’aime le moins, mais je ne suis pas très représentative, le thé vert c’est pas mon truc… Cela dit, merci aux deux personnes qui m'en ont envoyé ! Je vais pouvoir régaler les adeptes ! Et même ceux qui se disaient réticents au thé vert ont adoré ces biscuits! ( mais moi je suis une cause perdue apparemment).



D'autres recettes idéales pour un repas de St Valentin ?

Composée exquise à la cardamome & ses gambas en habit d'épices
Le soufflé de Vie

Le gâteau au fromage blanc Voyageur
Pineapple Ginger refrigerator Cheesecake et ses tranches d'ananas marinées


Chocolats noirs à la mousse de Cerise


Posté par _Sha à 16:28 - i- Biscuits ¤ Petits gâteaux ¤ Mignardises - Commentaires [95] - Permalien [#]

samedi 2 février 2008

¤ Le gâteau au fromage blanc Voyageur ¤

Que se passe t-il lorsqu’on a envie d’une recette traditionnelle et de cuisine du Monde ?  D’une recette pleine de souvenirs mais également innovante ? ...

Parfois on n’a même pas besoin de faire un choix, juste une adaptation.

Il faut juste être vigilant à ne pas dénaturer la recette de base. Parce que si je vous dis qu’il m’est arrivé de voir un cheesecake à la compote, sans aucune trace de fromage frais… est-ce encore possible de le nommer cheesecake ? C’est un cas extrême, d’accord… mais je pourrais parler des recettes tellement modifiées, jusuqu’à n’avoir plus aucun rapport avec la recette de départ.

Enfin ceci n’en demeure qu’un problème de «nom», il n’en reste pas moins que ça peut être délicieux ! Mais pourquoi vouloir à tout prix nommer sa recette avec un nom « tendance », alors que ça n’y correspond en rien… C’est comme utiliser un ingrédient tout nouveau parce qu’il est à la mode, sans forcément l’aimer (je parle en connaissance de cause), ni même savoir avec quoi il s’associe. Enfin ça c’est une autre histoire, et d’ailleurs, ça fera l’objet de quelques recettes ...

Je m’égare, je m’égare… mais il n’y a pas que moi, vous verrez !

g_teau_fromage_blanc1



Pour en revenir à la recette, j’en parlais là, ainsi que mon aspiration envers les différents types de cuisine, le pourquoi du comment, ce qui s’y cache derrière et voilà comment ça se manifeste :


Gâteau au fromage blanc, du Cheesecake au Käsekuchen, de l’Inde au Maroc en s’égarant en France ou …

Le gâteau au fromage blanc Voyageur

g_teau_fromage_blanc2


Ingrédients :

  • 400g de fromage blanc 0%
  • 400g de crème fraîche épaisse
  • 160g de sucre
  • 4 jaunes d’œufs
  • 2 œufs entiers
  • 80g de farine
  • 360g de raisins
  • 10 abricots secs
  • 3 càS d’eau de rose


Préparation :

Préchauffer votre four à 180°C.

Blanchir les jaunes d’œufs avec le sucre.

Mélanger le fromage blanc et la crème fraîche, ajouter l’eau de rose.
Battre les deux œufs et les incorporer à la préparation. Mélanger au batteur électrique ou fouetter vigoureusement. Ajouter les jaunes d’œufs blanchis puis la farine, progressivement, tout en continuant de battre.

Incorporer les abricots secs coupés en 6 ainsi que les grains de raisins, coupés en deux et épépinés, même si c’est plus de travail, c’est plus agréable en bouche. Ou alors, grande astuce, pour épépiner les raisins sans les abîmer, détordre un trombone et en faire un oeillet à piquer dans un bouchon de liège. Enfoncer l'oeillet à hauteur des pépins, les contourner et tirer vers l'extérieur, ainsi vous aurez des raisins entiers !
Beurrer un moule à manquer, un moule à charnière, ou encore des moules individuels, (selon l’occasion) et y verser l’appareil.
Enfourner 1 heure à 180°C ( thermostat 6).  Puis laisser 1 heure dans le four.
A mettre au frais pendant au moins 8 heures.

J'ai pensé cette recette pour qu'elle soit facilement divisible par 2 voire par par 4.


g_teau_fromage_blanc4




Cette recette, c’est un peu un retour à l’enfance, car le gâteau au fromage blanc est très traditionnel dans le Nord-Est, tout du moins, il l’est dans ma famille du côté maternel.
Le raisin, lui, est très évocateur. Comment ne pas penser au vin ? Cet ingrédient reflète plutôt la passion de mon grand père paternel qui a toujours fait ses vins et a d’ailleurs gagné plusieurs prix.
Les abricots secs m’évoquent surtout la cuisine du Maghreb. Je vous avais dit que quand j’étais plus jeune, mes voisins étaient marocains ? Je me souviens qu’ils nous offraient tout le temps du pain, des pâtisseries orientales… le rêve ! Et les plats de « là-bas », je les dégustais chez ma meilleure amie, métisse algérienne. Sans parler du mois passé en Tunisie quand j’avais 11ans…
L’eau de rose, tout simplement un prolongement de cuisine du Monde,  elle m’évoque la cuisine indienne,  ma favorite, avec la cuisine thaï et vietnamienne (mes origines maternelles).

C’est étrange quand même, quand on traduit les termes Käsekuchen et Cheesecake, on se retrouve inévitablement avec la même traduction « gâteau(x) au fromage ».

Ici, les œufs sont plus proches du cheesecake au niveau de la préparation car il sont directement incorporé sans battre les blancs en neige, et le nombre de jaunes d’œufs permet une texture riche et crémeuse étant donné que j’utilise du fromage blanc et non du « cream cheese ».
La farine se situe plus du côté « Käsekuchen » avec son côté nourrissant, tout comme la présence de fromage blanc et de crème, indispensables dans la recette traditionnelle du Käsekuchen ! (ou substituts, si vous êtes en Allemagne, vous trouverez facilement du Quark…)
Il y a aussi ce petit côté flan aux fruits… c’est juste trop bon !

g_teau_fromage_blanc3


Tout ceci n’est que subjectif, mais ça montre à quel point on peut s’approprier une recette.
Et si vous connaissez assez bien les destinataires, vous pouvez les toucher en modifiant la recette dans le sens de leur vécu, de ce qu’ils aiment.
Je vais proposer cette recette pour Mille et Une Escales, Le pays du cœur organisé par La Table Monde. C'est une recette simple, généreuse, pleine d’amour et déclinable pour votre élu, en quantité et en contenu. Très évocatrice, bien plus intérieurement qu’extérieurement, ça ne vous rappelle pas quelque chose ? La beauté intérieure.

Amoureux de la cuisine, amoureux du voyage, amoureux des traditions ou amoureux tout simplement, cette recette est faite pour vous !


Posté par _Sha à 21:37 - j- Crèmes ¤ Flans ¤ Clafoutis ¤ Mousses & Co - Commentaires [93] - Permalien [#]

samedi 26 janvier 2008

¤ Une histoire de Macarons ¤

Cette histoire commença à Paris, vers le 28 juin 2007, j’en parlais un peu dans ce billet. Une pause gourmande chez Ladurée, petit extra à emporter, et le plaisir, l’envie et la curiosité et ne faisaient que commencer. Histoire un peu spéciale que cette rencontre entre le macaron et moi.

Macarons_Ladur_e


Toute cette folie autour des macarons alors que je n’en avais encore pas porté un à mes lèvres. J’essayais de m’imaginer la texture, le goût, le parfum… mais était-ce raisonnable de ne se limiter qu’à son imaginaire ?
Evidemment non. Bien moins raisonnable que de succomber au phénomène macaron.
D’une part, il est impossible de percevoir ses caractéristiques sans l’avoir goûté. Et d'autre part, il est déclinable à volonté, meringue italienne ou non, sucré, salé, sucré-salé, ganaches variées, fruits, chocolat, pâte, arôme, sirop, gelée, beurre, crème, …

luxemburgerli2



Des macarons de tradition, des macarons au grand nom, qu’est ce que c’est bon !
Secrets de fabrique, maîtrise professionnelle, originalité sans pareille.
Les macarons sont la fierté de ceux qui savent les faire. Mais attention, pour les macarons de la nouvelle génération, tout ne réside pas que dans la cuisson de la coque, mais dans les couleurs et les saveurs, la texture et la courbure. Un pur instant de plaisir à emporter partout avec soi.


luxemburgerli


Mon palais s’est laissé envoûter par ces macarons parisiens, deux gâteaux ressemblant à des macarons accolés et garnis de ganache. Puis d’autres à maintes reprises, ceux de Pierre Hermé, ceux de l’atelier des chefs avec Christophe Felder, ceux de chez Paul, ceux de certaines boulangeries de Nancy qui font des merveilles en mêlant les spécialités locales et en les remettant au goût du jour (mirabelle -liqueur ou non-, thé vert à la bergamote, nonettes...)
Sans oublier la tradition même depuis plus de 4 siècles, les macarons de Nancy dont je vous ai déjà parlé lors d’un égarement So Girly.

macaron3



Et c’est lors d’un récent séjour en Suisse que j’ai découvert une autre variété de macarons, un cadeau de bienvenue, les Luxemburgerli de Sprüngli, très esthétiques, plus petits, plus hauts. Vanille, noisette, framboise, champagne, chocolat, caramel … du choix, et quel choix !
Texture un peu différente, peut-être moins fondante. La ganache modifie la texture du biscuit. Ganache de crème au beurre, qui se ressent, mais sans être trop prononcé. Un parfum bien développé.
Ca croque, je craque.

Marie_Laure_Macarons4



Et pour terminer en beauté, un jeudi matin, le facteur sonne à ma porte, à peine éveillée, que vois-je ? Une petite boîte en carton. De qui cela peut-il bien venir ? Marie-Laure ? Vous savez, Tart’in & chocolat. Si vous voulez en savoir plus c’est ici. Moi je me contenterais de dire que c’est une triple surprise ! Je n’étais pas du tout au courant, c’était (et oui, c’était…) des macarons, et en plus de ça, maison et trop BONS ! Un grand Merci Marie-Laure, car je ne te l’ai pa encore dit, je voulais te faire une surprise à ma façon.


Marie_Laure_Macarons


Vanille, café & passionément chocolat, la fameuse ganache Jivara Passion dite Mogador. Une coque qui sent remarquablement l’amande (je suis addict…). Coque croquante et fondante (et pourtant, les macarons ont voyagé !).
Trois sortes complètement différentes, l’équilibre des saveurs est merveilleux ; chaque macaron a son petit plus, impossible de donner un vainqueur. Allez, filez voir les recettes, celles de Mercotte, comme le souligne si bien Marie-Laure.

Pour ma part, je sais ce qu’il me reste à faire… !

Marie_Laure_Macarons5




... Chaque photographie de macaron que j’ai pu faire jusqu’alors ...
... ce n’était pas sans inaugurer : mon appareil photo, un autre réflex, et à présent, mon nouvel objectif ...
... Comme quoi les macarons, c’est toute une histoire, mon histoire ...


Posté par _Sha à 12:22 - i- Biscuits ¤ Petits gâteaux ¤ Mignardises - Commentaires [77] - Permalien [#]


dimanche 20 janvier 2008

¤ Des étoiles plein les yeux ¤

C’est parce que j’avais complètement craqué, j’étais complètement tentée, que j’avais vraiment envie de faire des étoiles à la cannelle et de les partager.
Mes Zimtsterne ne ressemblent pas exactement aux traditionnelles, puisque plus fines. Cependant elles n’en sont pas moins moelleuses peu après la sortie du four.
Elles se conservent très bien quelque temps, devenant croquantes, et leur goût ne s’en développe que plus.

Tout en reprenant les proportions de la recette de Loukoum, donc de 
Suzanne Roth, dans « Les petits gâteaux d’Alsace »...


Zimtsterne

etoiles_cannelle_copy



Ingrédients pour 50 étoiles
(ou moins, c'est selon):

  • 225 g de poudre d’amande
  • 2 blancs d’œufs
  • 1 petite pincée de sel
  • 250g de sucre en poudre
  • 15g de cannelle
  • 1 càS  de jus de citron

  • De la cassonade pour le plan de travail



Préparation :


Battre les blancs d’œufs en neige ferme avec une pincée de sel. Ajouter peu à peu le sucre tout en continuant de battre.
Prélever une cup de cette neige (pas plus, il risquerait de vous en rester) qui servira pour le glaçage, la réserver.

Incorporer ensuite les amandes, la cannelle et le jus de citron. Former une boule de pâte.
Recouvrir le plan de travail d’une bonne couche de cassonade.
Abaisser la pâte, tout en gardant une certaine épaisseur. Découper à l’emporte pièce étoilé. Pour que l’emporte pièce ne colle pas trop à la pâte, le tremper régulièrement dans de l’eau froide.
Placer les étoiles sur des plaques recouvertes de papier sulfurisé.
Garnir une poche à douille avec la neige réservée et glacer les étoiles avec cette préparation.
Laisser sécher pendant 12h.
Préchauffer le four à 210°C.
Faire cuire 5 minutes ou moins, surveiller pour que le glaçage reste blanc.


Bon ben voilà, j’ai trouvé mes biscuits de Nöel favoris, pour ne pas dire mes biscuits favoris! Certes ce n’est plus Noël, mais c’est à faire en toute occasion, parce que le sucré-épicé on ne peut pas s’en lasser.
Je peux dire que cette recette est sublime. Personnellement je les préfère un peu croquantes pour avoir déjà goûté des étoiles à la cannelle assez épaisses.


etoile_cannelle2


Je ne peux me résoudre à faire des recettes sans avoir une notion gustative de l’objet de délectation de base! Je pense que c’est la moindre des choses pour pouvoir l’interpréter à sa manière tout en restant proche de la recette traditionnelle.


... J'en re-veux ...
... Et je pense ne pas être la seule ...


Posté par _Sha à 13:25 - i- Biscuits ¤ Petits gâteaux ¤ Mignardises - Commentaires [73] - Permalien [#]

samedi 12 janvier 2008

¤ Sauce Carambar au Beurre salé à la Vanille de Tahiti, p'tit goût de 2007 ¤

2007, une année riche en émotion, en découverte, en passion, en rêve.
Intensité, générosité, rencontres, partage…

fribourg1

Fribourg - fin 2007


2007 commence sur un petit nuage à en devenir tarte, et ce n’est pas sans révélation ni sans choco-addiction. De l’association idéale à la plus surprenante. L’idéale d’ailleurs ré-exploitée dans un souffle de vie; la plus surprenante, elle, donne suite à de nombreuses notes sucrées-salées riches en contrastes, composées d’un bout à l’autre du Monde, tartinées de voyages épicés ou gourmands à souhait. Et cette évasion ne fait que se poursuivre à Londres, vite immortalisée; sans parler de mon séjour non loin de  Philadelphie, et la confirmation de mon amour pour le beau, riche et célèbre… .

...Ou comment parler de recettes sans en savoir l'air!

Mais l'année 2007, ce n’est pas que la cuisine, les voyages et les Rencontres, c’est aussi la passion de la photographie. De nature morte, mais pas que. C’est d’ailleurs grâce à cela que j’ai trouvé mon stage en lien avec la photo. Vivement mon nouvel objectif macro …! Et avoir le temps…

Au passage, n’hésitez pas à participer au concours de photos de La Table Monde pour les e-cards de la St Valentin !

e_card_saint_valentin_m



Je ne fais plus long pour ce résumé , pour en savoir un peu plus sur moi, mes passions, motivations,… c’est sur Cook n'Blog
portrait du mois, ou encore sur mon interview Cocooking!


Pour continuer ce Lien avec 2007, je vous présente une recette déjà faite, mais sous une autre forme. Parce que c’est TROP BON !
Partagé dans mes paniers gourmands, il a fait l’unanimité. Il s’agit du …



Sauce Carambar au beurre salé à la vanille de Tahiti

carambar_beurre_sal__1


Ingrédients :

  • 20 carambars
  • 20cL de lait demi-écrémé
  • 70g de beurre
  • 2g de sel rose à la vanille de Tahiti


Préparation :

Faire fondre les carambars dans le lait.

Travailler le beurre en pommade avec le sel de vanille. Puis mettre à fondre avec le lait au carambar.

Faire réduire pendant 8 minutes au moins. Mettre hors du feu.
Laisser refroidir, mettre dans des pots et réserver au frigo, où il s’épaissira.

carambar_beurre_sal_


...Simplissime & délicieux...
...On aperçoit même la vanille de Tahiti...



Posté par _Sha à 16:58 - f- A tartiner ou ... à la petite cuillère - Commentaires [72] - Permalien [#]

mardi 1 janvier 2008

¤ 2008 chocolats gourmands... ¤

... Pour une délicieuse année !

Je vous envoie mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année.
Ces chocolats ne sont pas au nombre de 2008, cependant la gourmandise est bien là. Et quoi de mieux que le plaisir gustatif pour bien commencer l’année 2008.

Une délicieuse année n’est-elle pas synonyme de plaisir en tout point ? Les termes que l’on associe à la cuisine s’emploient spontanément dans la vie courante. Croquez la vie à pleines dents ! C’est quand même révélateur dans l’importance que tiens la nourriture de nos jours, bien plus que le simple fait de se nourrir.
Cuisiner est le moyen de faire plaisir, le moyen d’exploiter ses talents, d’y mettre ses sentiments et émotions , de découvrir, de redevenir enfant ou se remémorer son enfance, d’inventer, de créer, de transformer, d’améliorer, d’être fier de soi, et surtout, de partager.

Ce billet ne sera pas sans recette, et pour l’occasion je vous livre ma première expérience en matière de chocolats fourrés.
Pour faire office de moules, j’ai opté pour un bac à glaçons et une plaque en silicone à mini-tartelettes, à défaut d’avoir le matériel approprié.

J’avais envie de marier la force du chocolat noir avec la douceur d’une mousse de fruit. En l’occurrence mon choix s’est porté sur la cerise, et ça a donné…


Chocolats noirs à la Mousse de Cerise

chocolats_2


Ingrédients pour une trentaine de chocolats selon la taille de vos moules :

  • 350g de bon chocolat noir
  • 100g de crème liquide entière ou crème fleurette
  • 20g de sucre
  • 2 càS d’arôme Cerise

facultatif : quelques gouttes de Kirsch



Préparation :

Dans un premier temps, faire fondre 200g de chocolat au bain marie ou à la casserole sur feu doux. Répartir le chocolat fondu dans le fond des empreintes, et le répartir sur toute la surface de manière homogène. Jugez par vous-même l’épaisseur de votre chocolat par rapport à
l’effet que vous voulez donner et par rapport à la profondeur de vos empreintes.
Déposer le moule une heure au congélateur.

Monter la crème bien froide en chantilly, en ajoutant l’arôme de cerise (et le Kirsch) juste après le sucre.
Quand la chantilly est assez ferme, sortir vos moules et en déposer une noix sur chaque chocolat de manière à remplir
vos empreintes à plus de 3/4.
Mettre à nouveau au congélateur, pendant 2 heures.

Puis faire fondre les 150 autres grammes de chocolat, et recouvrir vos réalisations en prenant bien soin de fermer vos chocolats avec une couche assez épaisse pour ne pas qu’ils cassent.
Mettre 1 heure au congélateur puis conserver au réfrigérateur.

Distribuez, partagez, mangez… régalez-vous !

chocolats


... Se faire plaisir ...


Posté par _Sha à 15:39 - i- Biscuits ¤ Petits gâteaux ¤ Mignardises - Commentaires [102] - Permalien [#]

jeudi 27 décembre 2007

¤ Pudding Gourmand laqué au Sirop de Lavande home made¤

De la lavande cueillie il y a quelques mois de cela, conservée dans un petit pot pour la faire sécher...
J’ai commencé mes paniers de Noël par la préparation de sirop de lavande.

Lavande



Cette recette de sirop de lavande est inspirée de Ninnie, qui fait son retour parmi nous.

Pour la conservation, j'ai ajouté du jus de citron à défaut d'avoir de l'acide citrique.
Il s'agit de sirop moyen (2 portions d'eau pour 1 portion de sucre) : idéal pour sucrer les cocktails, les thés glacés...
J’ai d'ailleurs accompagné mes bouteilles d’un petit livret maison de recettes de cocktails pour donner quelques idées, parce que c’est pas courant de recevoir du sirop de lavande !

Sirop de Lavande


Pour environ 4 bouteilles de 25 cL


Ingrédients :

  • 960g d’eau ou 4 tasses
  • 450g de sucre ou 2 tasses
  • 2 càS de fleurs de lavande culinaire séchées
  • 1 citron

Préparation :

Porter l'eau et le sucre à ébullition dans une casserole, à feu moyen, en remuant constamment. Ajouter le jus du citron.
Cesser de remuer quand le liquide commence à bouillir et attendre quelques minutes. Retirer du feu.

Ajouter les fleurs de lavande séchées, couvrir et laisser macérer 2 heures à température ambiante.
Passer le sirop au tamis fin.
Verser le sirop dans des bouteilles préalablement lavées (voire stérilisées) et chauffées.

Conserver le sirop au réfrigérateur.

sirop_de_lavande



Je poursuis dans une recette plus que récente alors que certaines attendent depuis septembre
Ce matin je me suis lancée dans un pudding. Pourquoi un pudding pendant les fêtes?  Ce gros gâteau pas esthétique du tout, pas très fin, ni très léger non plus …
Certes, on retrouve le Christmas Pudding en Angleterre, mais en ce qui concerne nos traditions, c’est complètement à l’opposé de la gastronomie française, en particulier en cette période de fin d’année.
Il n’en reste pas moins que le pudding peut s’avérer très adéquat pour utiliser les restes de pains ou de brioche qui accompagnaient votre foie gras, votre saumon fumé -d’Ecosse s’il vous plaît-, ou encore vos fromages divers & variés. Surtout qu’avec la quantité de nourriture des repas de Noël, le pain n’est pas consommé en très grosse quantité, juste de quoi mettre en valeur l’accompagnement.
Alors si vous ne savez pas quoi faire des restes, déjà trop rassis car entamés


pudding_2


Le Pudding d’après fête qui nous ramène en enfance, plein d'innocence, dans les jardins fleuris, les paniers de pommes remplis.
La croûte caramélisée, gourmande à souhait, laquée de sirop de lavande, pour redevenir l’enfant attendant impatiemment le goûter qu’a préparé mère-grand.




Pudding de Pommes laqué au Sirop de Lavande


pudding3


Ingrédients :

  • 400g de pain ou brioche rassis
  • 500g de pommes du jardin
  • 60 cL de lait ½ écrémé
  • 4 jaunes d’oeufs
  • 150g de sucre + 10 morceaux de sucre à réserver
  • 30 mL d’huile
  • 50g de chocolat blanc
  • 50mL de sirop de lavande + de quoi laquer


Préparation :

Découper grossièrement votre pain. Si vous n’y parvenez pas, le faire tremper dans le lait préalablement. Une fois le pain coupé, ajouter tout le lait, bien mélanger que tout soit bien imbibé.

Eplucher les pommes, puis couper les en cubes, irréguliers pour un esprit rustique.
Blanchir les jaunes d’œufs avec le sucre, ajouter l’huile et le sirop de lavande.
Ajouter cette préparation au mélange pain-lait. Concasser des pépites de chocolat blanc. Bien mélanger.

Préchauffer votre four à 210°C (thermostat 7).
Beurrer un moule rectangulaire de 30 x 21 si possible.
Verser la préparation. Le moule doit accueillir le pudding sur tout sa surface et surtout sa hauteur. Plus c’est haut, plus c’est moelleux, bon et agréable en bouche. Concasser les morceaux de sucre et les répartir sur tout la surface en les incrustant légèrement dans la préparation.
Enfourner 20 minutes.

Sortez le pudding, arroser généreusement de sirop de lavande.
Remettre au four 30 minutes à 150°C (thermostat 5).
Les dernières minutes, mettre sous le grill du four à 240°C pour faire caraméliser.


Sortir et servir tiède avec une cuillère à soupe de crème fraîche et une boule de crème glacée au caramel…



pudding2



…Y’a pas mieux…

… À précéder d’un velouté de légumes d’hiver...
...ou éventuellement d’une salade fraîche & légère …


Posté par _Sha à 18:01 - k- Gâteaux ¤ Moelleux ¤ Tartes & Co - Commentaires [43] - Permalien [#]

lundi 24 décembre 2007

¤ Culture & Tradition, Echange & Partage. Mais surtout... ¤

merry_christmas



Moment sacré pour Gourmets & Gourmands,
Petits & Grands Enfants,
Moment Plaisir tous les Ans,
Chaque fois un peu différemment.



me


...Les petits paniers sont bientôt prêts...

Posté par _Sha à 09:31 - m- Have a Look at my ... - Commentaires [21] - Permalien [#]

samedi 15 décembre 2007

¤ Strasbourg et ses délices ¤

Ce n’est pas parce que j’ai plus de travail que de temps disponible (ah bon vous l’aviez remarqué ?), que je ne peux pas m’accorder une journée en très bonne compagnie. Dimanche dernier, le 9 décembre, dans une ambiance chaleureuse autour du marché de Noël de Strasbourg, qui réchauffe le cœur à défaut du corps...

J’en ai profité pour admirer la ville de Strasbourg, en passant par un classique…

cathedrale_strasbourg


En B&W, mais aussi en couleur vu que le soleil était au rendez-vous dans la matinée...

cathedrale_strasbourg_2



Très vite, direction le Saint Sépulcre où nous avions prévu d’aller manger.

Saint_Sepulcre


Une critique ? Allez voir par ici, je peux pas être objective, n’appréciant pas vraiment les plats de leur carte…
Apparemment le jambon en croûte a fait l'unanimité, peut-être aurais-je du goûter? Le vin choisi également, sinon je n'en aurais pas bu.
Nous étions dans une salle en bas, bien plus sympa pour nous retrouver entre-nous, en haut, c'est une vraie ambiance bistrot.

Vin_blanc



Ballade pour digérer... et...

Comment ne pas parler du marché de Noël quand on va à Strasbourg pendant la période de l’avent ? Des chalets regroupés dans différents quartiers de la ville ; à l’horizon ? Des gens.
Bon j’exagère, parfois on pouvait se frayer un chemin pour aller boire un vin chaud, même si, pour ma part, j’ai seulement bu quelques gorgées de «l’authentique recette», et également du surprenant vin blanc chaud. Surprenant à faire taper bébé dans le ventre :)


J’ai même réussi à prendre une photo des tranches de pain d’épices de Chez Mathilde. Marion a goûté, et adoré !

pain_d__pices2


D'ailleurs cette photo est destinée à La Table Monde pour le concours "3 de vos photos en e-card".
Les fêtes de fin d'année, culinairement parlant, me font penser à toutes les spécialités qui m'entourent depuis petite, et notamment le pain d'épices que j'ai pu recevoir à chaque Saint Nicolas. Je l'ai toujours retrouvé au mois de décembre, dans sa forme la plus classique à la plus sophistiquée, adaptée selon les occasions, et l'âge des gourmands. Il plaît aux petits et aux grands, c'est ça qui fait tout son charme.
ll prend sa place sur les marchés de noël, représentant la tradition & la modernité, selon les recettes et les usages.
Version individuelle, une part plaisir au passage, entre un vin chaud et l'admiration devant les petits sujets de Noël.


Poursuivre dans les gourmandises...j’ai failli craquer pour des bredeles… tous regroupés sous un immense chapiteau avec leurs camarades, où nous avions droit à de petites dégustations, et même des démontrastions.

travail_pate_kougelhopf

La fédération patronale de boulangerie et de boulangerie-pâtisserie du Bas-Rhin, en pleine maîtrise de Kougelhopfs




d_cors_marches_noel

Un pain d'épices pour enfant, vous croyez?


Mais je me suis abstenue, je savais déjà que ceux que Claire(chen) nous a offerts allaient vite disparaître. Il ne faut pas abuser des bonnes choses!
Cependant, il y a toujours "un bredele" qui m’intrigue, les étoiles à la cannelle, si jolies. La forme, la couleur, et l’odeur… et je n’ai pas encore goûté, juste observé… Plus on attend, meilleur c’est ?

etoiles_cannelle


Je ne suis pas très "tradition pure", ce que j’aime c’est le contexte dans lequel on peut faire des choses, les partager. Et ce contexte m’a vraiment reboosté et remis en tête ce que j’aime vraiment faire.
Des couleurs et du bonheur plein la tête, et c’est peu dire quand on a l’opportunité, que dis-je, le privilège de déguster un merveilleux morceau de cheesecake haut en couleurs bien au chaud au fond du canapé, alors que dehors mes pieds commençaient à geler… J’en parle même pas... Je vous montre...
Et ce n'est ni Claude ni Dorian qui diront le contraire!

cheesecake_pauline

Avec ce goût irrésistiblement chocolaté, et dire que Sophie (Soho ou Chocoholic si vous n'avez pas encore compris) n'était plus là...

La texture que j’aime, le goût que j’aime. Rien de plus, rien de moins, pour moi il est juste parfait ! Si j'étais vous, je serais aux aguets, des fois que la recette apparaisse sur Beau à la Louche !


…Je veux revenirrrr…
…je veux des vacances aussi…


Posté par _Sha à 19:36 - l- Rencontres ¤ Questionnaires - Commentaires [67] - Permalien [#]

dimanche 2 décembre 2007

¤ A la découverte des USA, environnement, culture et traditions ¤

Je poursuis le partage de mon séjour aux USA. Ce billet va porter sur l’univers familial et l’environnement dans lequel j’étais. A Berlin, New Jersey.

Quelques clins d’œil de la maison dans laquelle j’étais, très vaste. Vous aviez déjà eu un avant-goût de la piscine.
Sans vous faire visualiser l’intérieur, je peux vous dire que c’est tel les séries américaines. Je ne m’y attendais même pas à vrai dire.
Cela m’a d'autant plus étonnée car il n’y avait qu’une mère et sa fille dans la maison, chacune sa salle de bain avec jacuzzi, une salle de sport, ou encore des pièces dans lesquelles personne ne va, avec des atmosphères diverses !


bougeoir
Un bougeoir dans une pièce Cosy


Lys
Fleur de Lys, une de mes fleurs favorites, bouquet offert.


Sans parler de la voiture…

Les maisons sont regroupées en petits quartiers, elles peuvent se ressembler dans le style mais ont toutes une caractéristique spéciale.

car_houses

Autour de ces quartiers, de larges et longues routes qui ont la particularité d’avoir de feux de signalisation car il y a beaucoup de croisements perpendiculaires, pas comme chez nous (autoroutes ou 4 voies…). Et les règles de circulation ne sont pas les mêmes selon les « County », il faut donc maîtriser un peu tout ça pour éviter l’accident, car ce n’est pas toujours signalé !
Enfin bref, beaucoup de circulation, que de grosses voitures, même pour les plus jeunes !




Quelques éléments à l’extérieur de la maison…

bo_te_aux_lettres_2
Boîte aux lettres



charette1
Charette romantique





J'ai eu l'opportunité d'assister à la célébration d'un regroupement d’anniversaires dans leur famille.

Apéro :
Bières, vin, thé gazéifié à la framboise sans sucre, coca cola. Assiette de charcuterie, salade verte, mozarella, tranches d'emmental et olives vertes à accompagner de pain baguette, et :

tartine1
Baguette française à l'ail & ses légumes confits


Barbecue géant accompagné de salades comme du coleslaw, de la salade de pommes de terre et j'en passe, ou encore des épis de maïs cuits à la vapeur, que l’on beurre, sale et poivre. J’ai découvert cette manière de manger le maïs, très répandue aux USA, on croque à même l’épi, délicieux !

Avant le gâteau, on déballe les cadeaux, on remercie vivement tout le monde. Des cadeaux qui se transmettent de génération en génération et des cadeaux de valeur pour une jeune fille de 16 ans, elle était émerveillée.

Les hommes ont fortement apprécié le vin français, un bordeau, le meilleur selon eux. La famille était adoratrice de la gastronomie française ! Ils conservaient même des pots de moutarde de Dijon bien précieusement. Et pour preuve, des cadeaux qui veulent tout dire :

birthday



Et le dessert, un chocolate cake bien sucré (trop pour moi), qui n’en restait pas moins joli visuellement.

Chocolate_cake2


Quant à la photo des plantations, Lety a facilement deviné ce que c’était, l’ayant vu à Food TV. C’est, je cite, c'est « une "petite serre" qui fait pousser les légumes/salades/fleurs bien plus rapidement qu'en terre... ». J'y ai vu tomates-cerises, basilic... Hallucinant, mais bien pratique !

...Rendez-vous bientôt (tout est relatif)...
...Pour un petit tour à Philly...
...Ou Peut-être une recette...
...Qui sait?...



Posté par _Sha à 16:22 - n- Voyages - Commentaires [61] - Permalien [#]

jeudi 22 novembre 2007

¤ Souvenirs en Cheeeeeeese-Cakes ¤

Attention, ceci est un billet sacré!
J’annonce la couleur, retour en Amérique, ce fameux mois d’août 2007.

L’envie de retourner un petit moment dans mes photos, je la dois à Sandra, Le Pétrin, qui m’a envoyé une part de Cheesecake sur Facebook.
Du vrai de vrai (enfn presque), comme j’ai pu déguster au Cheesecake Factory non loin de Philadelphie. Délice crémeux, si gourmand et tellement typique.

Cheesecake_factory

Le Cheesecake Factory, je l’ai retrouvé mentionné dans un article de Karine, le Carrefour.
Un
sublime décor, recherché, lumière tamisée (pour prendre les photos ou voir sont assiette, c’est moins ça), des plats gargantuesques (et le mot est petit !), et bien évidemment des cheesecakes déclinés dans des versions plus originales les unes que les autres. J’ai bien eu du mal à faire un choix, mais la gourmandise l’a emportée…



SNICKERS® BAR CHUNKS AND CHEESECAKE

Snickers Bar Baked right into Our Creamy Cheesecake and Topped with Fudge and Caramel


cheesecake_snickers



Cacahuète, caramel et chocolat… et vous avez vu la couche de chantilly ? Une texture à tomber (pas celle de la chantilly, mais du cheesecake of course!), c’était divin.
Accompagné de coca light (pour changer, lol), à volonté. Le light est mon ami dans de telles situations !

CHERRY HILL
The Marketplace at Garden State Park 931 Haddonfield Rd, Cherry Hill, NJ 08002
(856) 665-7550




Je ne me suis pas arrêtée là … des récidives …

Strawberry Cheesecake :
The Original Topped with Glazed Fresh Strawberries.

Et le fameux White chocolate Raspberry Cheesecake :
Creamy Cheesecake Swirled with White Chocolate and Raspberry.
Meilleur que ceux de Starbucks Forum des Halle à Paris, sans aucune hésitation! ;)


Je me sens même pas coupable d'avoir succombé, juste envie d’en faire un avec du vrai cream cheese ! Car il ne faut pas se leurer, ceux que j’ai pu faire à la ricotta, ce sont des Italian cheesecakes, le résultat en bouche est totalement différent de The Original!!! Il en existe tellement de sortes…

Si ça vous intéresse je peux faire quelques articles sur mon séjour là bas, les photos sont triées ! –trier, chose qui prend du temps quand on n’en a pas !-

 

 plantations
Intriguant?



...Des photos, même si j'en ai pas mal, il n’y en a jamais assez…
...Je pense notamment à une grosse bétise qui n'arrange pas les choses…
...Oublier ma batterie (car en mode recharge pour la nuit) lorsque je suis allée à New York !!!...

...Je n'ai plus qu'à y retourner :)...

Posté par _Sha à 19:38 - h- Un petit goût d'Amérique - Commentaires [71] - Permalien [#]

jeudi 15 novembre 2007

¤ Un Soufflé de Vie ¤

Derniers instants pour le kiki n°22 organisé par Marion qui tient un blog plein d’humour, un vrai souffle de vie, à qui le soufflé va si bien !

Un vrai mythe cette recette !  On la prépare selon les règles :
On fait attention de bien incorporer les blancs en neige, de ne pas ouvrir le four pendant la cuisson… en espérant obtenir une pâte qui monte, qui monte. Oh ! c’est si joli dans le four! À la hauteur de nos espérances !

Et quand on les sort du four, on a juste le temps de les admirer que ... Pouf, c’est déjà retombé!

On ne désespère pas! La vie, il faut la dévorer, c’est bien connu.
À trois, on a tout dévoré, c'est gonflé !


Soufflé de vie, fort en tout !


souffl__1


Ingrédients :

  • 35g de farine
  • 40g de beurre
  • 40cL de lait


  • sel, poivre
  • 1 càc de muscade
  • ½ càc de cannelle
  • 1 càc de fève de Tonka râpéesouffl__2
  • 2 cm de gingembre frais râpé


  • 125g de roquefort
  • 4 œufs


Préparation :

Faire une béchamel:
faire fondre le beurre, ajouter la farine tamisée en une seule fois. Bien mélanger.
Ajouter le lait progressivement, en remuant. Laisser mijoter jusqu’au premier bouillon.

Assaisonner.

Ajouter les jaunes d’œufs en évitant leur cuisson.
Ajouter le roquefort en dés et le gingembre râpé.
Bien mélanger. Le roquefort va fondre légèrement.

Monter les blancs en neige avec une pincée de sel et les mélanger délicatement en retournant la préparation à l’aide d’une spatule en bois.

Beurrer votre plat et le poudrer de fromage (parmesan par exemple).
Remplir chaque moule d’appareil jusqu’au ¾ environ.
Enfourner à four préchauffé, 25 minutes à 200°C.

Servirrrrr, viiiiite !!!

Chez moi, ils ont eu droit à leur séance photo, alors pour le service instantané, c’est raté !

souffl__4



Divers vêtements pour ce soufflé :
À l’aise dans un récipient en terre cuite, familial, traditionnel, un peu dans l’esprit de la recette de base.
Ou pimpants dans des verres hauts, qui résistent à la chaleur, c’est mieux, en version individuelle pour être dans le vent, ce qui ressemble plus au côté osé de la recette avec la force du fromage et des épices. –mais avec ceux-là, on ne manque pas de se brûler si on veux vite les sortir du four sans tout gâcher☺-.


Il en faut peu pour être heureux ! Pour la petite anecdote, l’association roquefort et épices à pain d’épices qui m’avait conquise dans ces bouchées en fleur… J’ai voulu faire renaître cette association dans le soufflé, avec une touche de Tonka (petit goût d’amande - vanille - poivre).
Addictif, il n’y en avait pas assez !

souffl__3


...J’adore ce naturel du soufflé dont on ne contrôle ni la forme, ni les réactions...
...Mais peu importe le résultat visuel...
...toujours surprenant, toujours aussi bon !...


Posté par _Sha à 21:45 - c- 100% Végétarien - Commentaires [79] - Permalien [#]

samedi 10 novembre 2007

¤ Have a Look at my ... ¤

Prise par le temps, je vous laisse à ma campagne… les paysages de mon enfance…

Meuse1

Couleurs de saison





meuse5

Un brin d'automne



Plus de photos par ici...


Un merci tout spécial à Lauriane pour le concours de photos So Girly. J'ai reçu hier "Recettes de filles" des éditions Marabout. J'aime beaucoup les photos des livres de cette édition, les recettes me séduisent, entre brunch, déjeuners sur le pouce (idéal en ce moment), les plats alléchants et les desserts & douceurs évidemment... Ca promet!


17089308

J'en profite pour participer au concours Vos plus belles photos culinaires, pour Edith de Mes Tables de Fêtes.

Difficile de faire un choix, entre le goût, la qualité de la photographie, ce qu'on associe à la recette... tant d'hésitations! Pour moi il est nécessaire de faire un choix selon sa propre vision des choses, alors je me lance, sans avis préalable...
Etant donné que j'ai déjà gagné plusieurs "prix" avec cette photo-ci pour le DMBLGIT September, je ne vais pas la reprendre, ce sera donc...

gambas

Reflex Sony alpha 100


Douceur et rondeur, des formes courbes, des lignes droites, toujours des contrastes.
A commencer par les lamelles de pomme en pointe, piquantes dans leur forme, si douces et fruitées dans leur saveur.
Désignant le chemin à prendre, gambas en habit d'épices, toujours dans le même esprit, de la douceur, et du piquant.
Atmoshère chaude, sur ma table de salon, une ambiance asiatique, une pièce en tons
rouge bordeaux; des gambas à la fois proches et espacées, selon leur degré d'affinité. D'un côté épicé à souhait, de l'autre se regroupe le fruité.
Dans une photograhie, il est nécessaire d'avoir un contraste de couleur, sinon on "s'ennuie". Le mesclun fait son affaire, de son vert naturel.
Cadrage cependant sur le point le plus fort, les points se rejoignent, l'horloge tourne, on ne sort pas de la photographie.



...Elle vous plaît?...

Posté par _Sha à 11:47 - m- Have a Look at my ... - Commentaires [54] - Permalien [#]

vendredi 2 novembre 2007

¤ Composée exquise à la cardamome et ses gambas en habit d'épices ¤

Les vacances, c’est bien, mais faut-il encore prendre le temps de se poser. Je cuisine, travaille, profite des quelques instants familiaux qui me sont offerts, et me voilà avec beaucoup d’idées, de recettes et d’envies à partager.

Néanmoins, petite rétrospective, j’ai quelques recettes et photos qui attendent depuis un bon mois déjà, et je ne peux pas les mettre de côté tant elles font partie de moi. Le fait de publier peu souvent, me permet à la fois de sélectionner ce que je pense le mieux réussi, mais aussi ce qui me ressemble le plus.
La cuisine, c’est tout un art, toute une histoire. L’histoire d’un vécu, que ce soit de la culture d’un pays, ou d’une expérience personnelle.
Comme j’ai pu dire à quelqu’un il n’y a pas si longtemps ;), un plat que vous adorez pourra être exceptionnel à vos yeux, mais ne le sera pas forcément dans ceux d’un autre. La façon dont vous allez le cuisiner, le préparer, le présenter va modifier votre plat selon la perception que vous en avez et le résultat que vous voulez lui donner. Tout détail a son importance. A commencer par le nom de la recette… la manière dont vous en parlez à votre invité… L’ambiance, le décor, la forme, les odeurs, les textures, les contrastes, et pour en finir, le goût.
Les sens en harmonie pour une énième symphonie.
Quand je vous disais que la cuisine était un art…


Composée exquise à la cardamome, et ses gambas en habit d'épices


gambas


Ingrédients :

Pour les gambas:

  • 16 gambas (surgelées pour ma part)
  • curry
  • sel de vanille
  • paprika
  • 5 baies
  • gingembre
  • has el hanout
  • herbes de Provence
  • miel de lavande




Pour la salade:

composee_exquise

  • Mesclun
  • 2 Tomates grappes
  • 1 pomme Honeycrunch


Pour la sauce

  • 4 Capsules de cardamome verte
  • 1 càS d’huile d’olive
  • 3 càS de vinaigre balsamique blanc
  • 1 trait d’arôme Maggi
  • Sel de vanille
  • Poivre





Préparation :


Décongeler les gambas.
Préparer la salade ainsi que sa sauce.

Préchauffer le four à 200°C.
Déposer les gambas dans un plat à four, déposer un filet d’huile d’olive et saupoudrer sel & poivre.
Recouvrir le plat d'un papier aluminium et faire cuire 12 minutes environ.
Ensuite, éplucher les gambas, et recouvrir d’épices  (une épice, aromate ou miel, pour 2 gambas, selon votre goût).
Remettre au four 3 minutes à 180°C.
Servir de suite avec la salade.


composee_exquise_2



J’ai découvert les pommes Honeycrunch grâce à Vanessa, qui en a si bien parlé dans ce billet...


...Rien que le nom de cette variété de pomme est séduisant...
...Toujours cette magie des mots. Et des sons...
...Une pomme craquante, au bon goût de miel, juteuse et mélodieuse...



Posté par _Sha à 07:28 - d- Sucré-Salé - Commentaires [82] - Permalien [#]

jeudi 25 octobre 2007

¤ Blogue-moi ta recette #18 : Fondants au chocolat et aux carottes by Ninnie ¤

Entre tournage d’une publicité, en pleine création d’une campagne publicitaire et de sites web, recherche active de stage pour fin mars sur Paris, recherche de projet tutoré (si quelqu’un a besoin d’un logo, de pub, d’un site web, d’une nouvelle charte graphique, des déclinaisons de supports pour l’international …et j’en passe, faites moi signe !), ainsi que des exams en tout genre…
J’ai trouvé le temps de dévorer toutes les recettes de Ninnie. Des yeux ? Pas seulement.

fondant_choco_carottes2


Vous connaissez "Blogue-moi ta recette" organisé par Aurely du blog Culinary-Show? Depuis le temps que j'avais envie d'y participer, je ne suis pas déçue! Elphi a réalisé mon Fondissim ô choc', c'est à mon tour de choisir une recette chez Mitaine Ecarlate.

Il m’a fallu choisir UNE seule recette. Je me demande encore comment j’ai fait, vraiment difficile de faire un choix parmi tant de recettes délicates, originales, pleines d’émotions et de vécu. J’ai longuement hésité à vrai dire, mais mon choix était limité, n’ayant pas forcément tous les ingrédients à disposition.

Samedi dernier, j’ai réalisé son fondant au chocolat et aux carottes. -Vous remarquerez le décalage entre la confection de la recette et la publication du billet !-. Ninnie l’avait accompagné d’une glace maison, je vous conseille de faire de même ! Je n’ai personnellement pas pu, faute de temps ! Regardez comme ça donne envie...

ninnie_fondant



Peut-être que ce n’est pas la saison des glaces, mais ça va être Halloween, et ces deux recettes sont tout à fait en adéquation avec l’événement.
Encore un coup commercial dont peu connaissent la légende de cette fête, me diriez-vous.
Mais c’est incontestable, les fêtes, ça rapproche les gens. Et c’est encore mieux quand on voit des enfants heureux.
Je les imagine sonnant à votre porte, enthousiastes et motivés pour vous effrayer, lâchant en coeur « Trick or Treat? ».
Treatsss of course, et c’est là que vous allez leur chercher une douceur, et pas n’importe laquelle, votre succulent fondant au chocolat et aux carottes ainsi qu’un cornet de glace couleur orange intense.
Evidemment, ils prennent ça pour un trick ! Pourquoi ? Ben la carotte, c’est pas forcément bon, c’est pas forcément appétissant, encore moins dans un dessert, et surtout, ça rend aimable ! Pas trop compatible avec leur boulot de p’tit monstre d’un soir (quoique d’un soir, c’est à voir !).
Quel mauvais tour ! Et si c’était l’occasion faire de changer leur a priori sur la carotte ?


Voici donc la recette de Ninnie, et les modifications que j’y ai apportées –soit parce que Ninnie le suggérait, soit parce que je n’avais pas exactement les mêmes ingrédients, soir parce que j’avais envie ! -


Fondants au chocolat et aux carottes


fondant_choco_carottes3



Ingrédients :

  • 2 oeufs
  • 1/3 tasse de sucre de canne
  • 200 g de chocolat noir 70% ou plus    - chocolat noir 64% -
  • 2 c. à soupe de beurre léger             - beurre normal -
  • 1/2 tasse de farine                          - un petit peu moins -
  • 1/2 tasse de carottes râpées            - 1 tasse de carottes râpées -




Préparation :


Préchauffer le four à 350 degrés F.

Battre les oeufs et le sucre.
Dans une petite casserole ou au micro-ondes, faire fondre le beurre avec le chocolat. Incorporer ce dernier mélange au précédent et ajouter la farine en brassant constamment.
Ajouter les carottes râpées et verser le mélange dans un moule carré préalablement beurré (ou dans un moule en silicone).
Faire cuire au four environ 20 minutes.

Note de dégustation: Le fondant au chocolat et aux carottes ne goûte pas du tout la carotte tant le chocolat est intense. On la sent seulement grâce à son petit côté croustillant. La prochaine fois, je modifierai les quantités.



Mon avis : Même avec mes modifications, je dirais exactement la même chose ! Et c’est ainsi qu’il me plaît ce fondant! D’ailleurs, je le nommerais plutôt Brownie que Fondant, pour sa texture et son côté croustillant. Il n’en reste pas moins qu’à l’intérieur, il est terriblement fondant, chocolaté à souhait, la carotte est très agréable, se perçoit à peine malgré le fait d’avoir doublé la quantité. En revanche elle s’est fait remarquée par mon robot, tout orange à présent !
Ce dessert est ce que l’on pourrait nommer une gourmandise saine dans l’esprit !
Chaque fois que j’ai eu l’occasion de faire des desserts avec des légumes, je n’ai jamais été déçue. D'ailleurs j'en ai un autre à publier...


fondant_choco_carottes1





... Pourquoi pas du potimarron ou autre cucurbitacée pour Halloween dans cette recette ? ...
... Parce qu’il faut aussi savoir aller à contre-courant ! ...
... Et les recettes de Ninnie, je les aime pour ça ! ...


Posté par _Sha à 19:05 - c- 100% Végétarien - Commentaires [103] - Permalien [#]

dimanche 14 octobre 2007

¤ La coquine, elle en remet une tartine ¤

L’entrée dans l’automne, la faim de l’été.

Je persiste… quand le soleil se montre, même timidement, j’ai tendance à me faire des salades, rapidité & simplicité.

Je vous avais promis du léger… Et me revoilà en été
A Philadelphie, j’en ai mangé des salades - Vous comprendrez pourquoi par la suite -, et quand je suis rentrée, j’ai persisté, tout en voulant faire découvrir la purée d’amande complète à une amie. Et comme la purée d’amande aux USA ce n’est pas chose courante, ce ne fut pas une simple salade, mais un retour progressif aux sources. Et par la même occasion, elle m’a fait découvrir le gouda de chèvre. Je sens que l’année prochaine, le fromage va me manquer. Mais à moi les muffins, les scones, les pancakes, les cheese cakes et j’en passe !

Je vous propose donc une assiette complète, saine, avec ma favorite tartinade, la purée d’amande complète, au goût bien prononcé.

Salade Complète qui en remet une tartine


salade_complete


Ingrédients :


Pour la sauce :

  • 1 càS d’huile d’olive
  • 3càS de vinaigre de cidre
  • 1càc d’arôme Maggi
  • 1 càc rase de moutarde
  • Sel, poivre, ail en poudre


Préparation :

Préparer la sauce.
Couper le gouda de chèvre en lamelles plus ou moins fines ainsi que le concombre en rondelles très fines. Emincer l'oignon rouge.
Faites griller vos tranches de pain de mie au grille pain. Pendant ce temps, couper la pomme en tranches régulières.

Composer deux assiettes avec le mesclun, le gouda de chèvre, les fraises séchées, les tranches de pomme, l’oignon rouge et des feuilles de basilic. Décorer de tranches de concombre. Ajouter la sauce.

Accompagner d’une tartine de pain de mie complet sur laquelle vous y avez étalé une belle cuillère de purée d’amande complète, puis ajouté des rondelles de concombre, du gouda de chèvre, quelques fraises séchées, et des feuilles de basilic.

C'est prêt!

salade_compl_te_2




...L'amande complète et le chèvre, version sucrée-salée...
...mais quelle surprise agréable!...
...Essayez, vous verrez!...



Posté par _Sha à 17:19 - d- Sucré-Salé - Commentaires [99] - Permalien [#]

dimanche 7 octobre 2007

¤ La Madeleine de Proust, de la Bretagne à Tahiti, mais en passant par l'Himalaya ¤

Vous avez besoin d’évasion ? Vous ne pouvez pas partir en vacances avant un bon moment ? Quoi de mieux que de se réconforter culinairement et surtout de se faire voyager ?

Cette fois-ci, ça ne sera pas n’importe où. Entre la Bretagne et Tahiti en passant par Commercy et nos fameuses montagnes de l'Himalaya… mais quel est le rapport entre ces terres aux antipodes les unes des autres me diriez-vous ?

DSC01793

La Bretagne, où je me suis souvent rendue durant mon enfance, quelques jours par an, l’air marin, les cheveux dans le vent, au bord des falaises, l’eau frappant contre les rochers… une vue dont je ne me lasserais jamais… Et le beurre salé évidemment ! Vous voyez un rapport vous ? Et bien c’est ça la Bretagne, toujours surprenante !

Tahiti… ne croyez pas que j’y suis déjà allée, mais Maman si. Elle a su me transporter à chacun de ses récits, comme si j’y étais. Je la sens la vanille de Tahiti, l’authentique vanille.

Commercy, c’est Maman qui y habite. Cette petite ville prête son nom aux madeleines de Commercy, fabriquées depuis le XVIIIe siècle. En ce lieu, j’ai passé un petit bout de mes vacances, dans le département de la Meuse, à la «campagne».

Ne pas omettre l'Himalaya, la demeure des neiges, petit tour vers l'Asie, en plein dans les chaîne de montagnes. Ca y est, vous y êtes, au pied de l'Everest. Ca vous tente?

DSC019321

Une fois que vous aurez goûté à ces madeleines, tout raisonnement ne sera plus possible, vous serez transportés dans chacune des destinations…

Les paysages, les falaises, la mer ?

L’océan, le soleil, les palmiers ?

La tranquillité, les vaches, les spécialités locales?

La montagne, les glaciers, la forêt?

Souvenirs de vacances !

concours_souvenirs_vacances_170

Après "750g ramène sa fraise" puis "A l'heure du goûter", le nouveau concours de recettes lancé par 750g.com et organisé par Chef Damien et Chef Christophe est sur le thème des vacances.

Le principe : Amis blogueurs, les vacances sont finies ! Vous avez jusqu'au 14 octobre 2007, pour faire voyager Chef Damien et Chef Christophe au pays de la gastronomie. Les recettes, chaudes ou froides, sucrées ou salées, seront publiées sur 750 grammes.

Le jury :Vos recettes devront faire rêver Laurence Salomon et Laurent Trochain (chefs de cuisine) et Chef Christophe (de 750 Grammes) !

Pour visualiser toutes les recettes qui participent au concours, on clique !

Voici donc la deuxième recette qui eut le succès escompté, tout comme le Fondissim ô choc’, auprès de ma promo…


Madeleines Carambar au Beurre Salé à la vanille de Tahiti ou comment s'évader aux quatre coins du monde…

madeleine_2

Pour 27 madeleines :

Ingrédients

  • 20 carambars
  • 20cL de lait demi-écrémé
  • 70g de beurre
  • 2g de sel rose à la vanille de Tahiti

  • 150g de farine blanche
  • 70g de sucre
  • 2 bons œufs moyens
  • 1/3 d’un sachet de levure chimique

Préparation :

Faire fondre les carambars dans le lait. Travailler le beurre en pommade avec le sel de vanille. Puis mettre à fondre avec le lait au carambar. Mettre hors du feu.

DSC01765Préchauffer votre four à 180°C.

Mélanger la farine, le sucre, les œufs et la levure dans un grand récipient.
Y ajouter le carambar au beurre salé tahitien. Bien mélanger.

Verser la préparation dans des moules à madeleines (faire environ 3 fournées avec un moule à madeleines de 9 pièces).

Enfourner 3 minutes à 210°C puis 15 minutes à 180°C.

Laisser refroidir avant de démouler.

Et évidemment, attendre un petit peu avant de les déguster, pour un goût toujours plus développé.

DSC01815_copie

Le must : faire plus de Carambar au beurre salé à la vanille de Tahiti, le mettre dans un pot hermétique, pour vos petits déjeuners gourmands… De quoi démarrer la journée avec un plein d’évasion !

Vous voulez ce merveilleux sel rose de l’Himalaya à la vanille de Tahiti ? Depuis que je l'ai, je suis comblée! La vanille est vraiment sublime. Moi qui n'utilisais pratiquement jamais de sel... C’est par ici :

HI0009V

Encore plus de Bretagne grâce à La Table Monde?  C’est par !

DSC01770

...J’avoue que j’étais tentée de le manger à la petite cuillère ce carambar au beurre salé tahitien…

...Juste tremper le bout du doigt dans ce pêché…

...Faute avouée, à moitié pardonnée ?...

...Le problème est que l’on risque de m’y reprendre plus d’une fois…

Posté par _Sha à 09:30 - i- Biscuits ¤ Petits gâteaux ¤ Mignardises - Commentaires [98] - Permalien [#]

samedi 29 septembre 2007

¤ Verrines Mousse & Macaron - Girly un jour, Girly toujours ¤

Que vous aimiez ou non l’esprit Girly, que vous en soyez adepte ou pas, vous n’avez pas pu passer à côté du concours de photographie culinaire So Girly de Lauriana.

Qu’est ce que Girly évoque pour vous ? Pour ma part ce sera à travers une recette ET une photographie que je vais vous l’expliciter. Une recette Girly dans une atmosphère Girly.

Mousse de Framboise Glacée en Verrines et ses Brisures de Macaron de Nancy

girly_3

Ingrédients :

  • 200g de framboises surgelées
  • 20 cL de crème liquide légère très froide (qui se monte en chantilly en mousse crèmeuse pour être plus précise ;))macarons_nancy
  • 6 g d’aspartam
  • Macarons de Nancy (ou autre si vous n’avez pas)

Préparation :

Pas compliqué, mixer les framboises surgelées.

Monter la crème liquide presque glacée en "chantilly", avec l’aspartam.

Avec une spatule, mélanger délicatement les deux préparations, pour que ce soit homogène.

Répartir dans les verrines et disposer quelques brisures de macarons.

Servir de suite!

Pour faire joli, ajouter une framboise sur le bord de la verrine, et accompagner d’un macaron.

Verrines, tendances.

Verrines, raffinées.

Verrines sucrées.

Verrines apportant du sel à votre vie.

Quand on est girly, on ne se refait pas, des recettes légères, légères. Des fruits, des produits allégés, voire même pas forcément bénéfique pour la santé, tout ça dans le but de faire attention à notre ligne. Version mini, c'est plus mimi, plus tentant, moins culpabilisant.

girly_2

Mais… on ne résiste pas à la touche gourmande, les brisures de macarons. On ne peut s’empêcher de glisser sa main dans le paquet pour en prendre un entier, pour accompagner, et voir ce que ça fait, façon classe, façon tea time.

Autour d’une boisson, d’une verrine et d’une gourmandise, papotages entre filles, partage de secrets, anecdotes, trucs et astuces aussi inavouables qu’un petit craquage sur le deuxième macaron.

Et ces macarons résultent d’un comportement girly évidemment. Ah les filles… toujours faire du shopping ! Il me fallait les goûter, forcément, après le passage chez Ladurée, et après avoir dégusté ceux de l’Atelier des chefs.

Je voulais avoir une idée de ce qu’était ces fameux macarons de Nancy, -normal vu que j'habite Nancy-. Et bien cela ressemble à un biscuit très croquant au bon goût d’amande.

So Girly

girlyy_1

...La touche de croquant, la touche de douceur... 

...Deux facettes so Girly, relevées de coquetterie, de couleurs et caractéristiques de filles...

...Qui a dit que les femmes étaient compliquées ;)...

Posté par _Sha à 00:03 - j- Crèmes ¤ Flans ¤ Clafoutis ¤ Mousses & Co - Commentaires [118] - Permalien [#]


Fin »