P'tit Miam tout en Couleur

Créations culinaires mêlant passion, voyages, photographie, goût et esthétisme. A la recherche du soupçon d'originalité qui va sublimer une recette.

samedi 2 février 2008

¤ Le gâteau au fromage blanc Voyageur ¤

Que se passe t-il lorsqu’on a envie d’une recette traditionnelle et de cuisine du Monde ?  D’une recette pleine de souvenirs mais également innovante ? ...

Parfois on n’a même pas besoin de faire un choix, juste une adaptation.

Il faut juste être vigilant à ne pas dénaturer la recette de base. Parce que si je vous dis qu’il m’est arrivé de voir un cheesecake à la compote, sans aucune trace de fromage frais… est-ce encore possible de le nommer cheesecake ? C’est un cas extrême, d’accord… mais je pourrais parler des recettes tellement modifiées, jusuqu’à n’avoir plus aucun rapport avec la recette de départ.

Enfin ceci n’en demeure qu’un problème de «nom», il n’en reste pas moins que ça peut être délicieux ! Mais pourquoi vouloir à tout prix nommer sa recette avec un nom « tendance », alors que ça n’y correspond en rien… C’est comme utiliser un ingrédient tout nouveau parce qu’il est à la mode, sans forcément l’aimer (je parle en connaissance de cause), ni même savoir avec quoi il s’associe. Enfin ça c’est une autre histoire, et d’ailleurs, ça fera l’objet de quelques recettes ...

Je m’égare, je m’égare… mais il n’y a pas que moi, vous verrez !

g_teau_fromage_blanc1



Pour en revenir à la recette, j’en parlais là, ainsi que mon aspiration envers les différents types de cuisine, le pourquoi du comment, ce qui s’y cache derrière et voilà comment ça se manifeste :


Gâteau au fromage blanc, du Cheesecake au Käsekuchen, de l’Inde au Maroc en s’égarant en France ou …

Le gâteau au fromage blanc Voyageur

g_teau_fromage_blanc2


Ingrédients :

  • 400g de fromage blanc 0%
  • 400g de crème fraîche épaisse
  • 160g de sucre
  • 4 jaunes d’œufs
  • 2 œufs entiers
  • 80g de farine
  • 360g de raisins
  • 10 abricots secs
  • 3 càS d’eau de rose


Préparation :

Préchauffer votre four à 180°C.

Blanchir les jaunes d’œufs avec le sucre.

Mélanger le fromage blanc et la crème fraîche, ajouter l’eau de rose.
Battre les deux œufs et les incorporer à la préparation. Mélanger au batteur électrique ou fouetter vigoureusement. Ajouter les jaunes d’œufs blanchis puis la farine, progressivement, tout en continuant de battre.

Incorporer les abricots secs coupés en 6 ainsi que les grains de raisins, coupés en deux et épépinés, même si c’est plus de travail, c’est plus agréable en bouche. Ou alors, grande astuce, pour épépiner les raisins sans les abîmer, détordre un trombone et en faire un oeillet à piquer dans un bouchon de liège. Enfoncer l'oeillet à hauteur des pépins, les contourner et tirer vers l'extérieur, ainsi vous aurez des raisins entiers !
Beurrer un moule à manquer, un moule à charnière, ou encore des moules individuels, (selon l’occasion) et y verser l’appareil.
Enfourner 1 heure à 180°C ( thermostat 6).  Puis laisser 1 heure dans le four.
A mettre au frais pendant au moins 8 heures.

J'ai pensé cette recette pour qu'elle soit facilement divisible par 2 voire par par 4.


g_teau_fromage_blanc4




Cette recette, c’est un peu un retour à l’enfance, car le gâteau au fromage blanc est très traditionnel dans le Nord-Est, tout du moins, il l’est dans ma famille du côté maternel.
Le raisin, lui, est très évocateur. Comment ne pas penser au vin ? Cet ingrédient reflète plutôt la passion de mon grand père paternel qui a toujours fait ses vins et a d’ailleurs gagné plusieurs prix.
Les abricots secs m’évoquent surtout la cuisine du Maghreb. Je vous avais dit que quand j’étais plus jeune, mes voisins étaient marocains ? Je me souviens qu’ils nous offraient tout le temps du pain, des pâtisseries orientales… le rêve ! Et les plats de « là-bas », je les dégustais chez ma meilleure amie, métisse algérienne. Sans parler du mois passé en Tunisie quand j’avais 11ans…
L’eau de rose, tout simplement un prolongement de cuisine du Monde,  elle m’évoque la cuisine indienne,  ma favorite, avec la cuisine thaï et vietnamienne (mes origines maternelles).

C’est étrange quand même, quand on traduit les termes Käsekuchen et Cheesecake, on se retrouve inévitablement avec la même traduction « gâteau(x) au fromage ».

Ici, les œufs sont plus proches du cheesecake au niveau de la préparation car il sont directement incorporé sans battre les blancs en neige, et le nombre de jaunes d’œufs permet une texture riche et crémeuse étant donné que j’utilise du fromage blanc et non du « cream cheese ».
La farine se situe plus du côté « Käsekuchen » avec son côté nourrissant, tout comme la présence de fromage blanc et de crème, indispensables dans la recette traditionnelle du Käsekuchen ! (ou substituts, si vous êtes en Allemagne, vous trouverez facilement du Quark…)
Il y a aussi ce petit côté flan aux fruits… c’est juste trop bon !

g_teau_fromage_blanc3


Tout ceci n’est que subjectif, mais ça montre à quel point on peut s’approprier une recette.
Et si vous connaissez assez bien les destinataires, vous pouvez les toucher en modifiant la recette dans le sens de leur vécu, de ce qu’ils aiment.
Je vais proposer cette recette pour Mille et Une Escales, Le pays du cœur organisé par La Table Monde. C'est une recette simple, généreuse, pleine d’amour et déclinable pour votre élu, en quantité et en contenu. Très évocatrice, bien plus intérieurement qu’extérieurement, ça ne vous rappelle pas quelque chose ? La beauté intérieure.

Amoureux de la cuisine, amoureux du voyage, amoureux des traditions ou amoureux tout simplement, cette recette est faite pour vous !


Posté par _Sha à 21:37 - j- Crèmes ¤ Flans ¤ Clafoutis ¤ Mousses & Co - Commentaires [93] - Permalien [#]

Commentaire

    Cuisiner, c'est un peu comme faire de la magie: plusieurs ingrédients, une recette (magique), quelques tours de baguette (en bois), un zeste de ceci, un peu de ça, et hop, mystère. Il semblerait que tu fasses une très bonne magicienne !Ou devrais-je dire ensorceleuse ?

    Je retrouve à chaque fois par ici cet esprit d'innovation et de curiosité : des recettes connues, mais adaptées pour notre plus grand plaisir. Un "simple" gâteau qui voyage et qui au fil de tes inspirations devient un met raffiné et surement envoutant.
    Nul besoin de jeter un sort sur ce gâteau, il devait être parfait! Tout comme les mots choisis pour en parler. Tout ceci pour te dire bravo !!!

    P.S tu as de la chance d'avoir un grand père comme ça ^^!
    Posté par Claude-Olivier, samedi 2 février 2008 à 22:39
  • Justement je viens de faire un gâteau au fromage balanc et il est dans le four.Cependant le mien est plutôt traditionnel...
    Je le trouve très sympa ton cheesecake tendance mille et une nuits.
    Posté par awoz, samedi 2 février 2008 à 22:54
  • Que j'aimerais avoir la facilité d'élocution de Claude-Olivier.... Je me contenterais d'approuver !
    Posté par marie-Pierre, samedi 2 février 2008 à 23:00
  • jpourrai avoir un petit bout stp?
    Posté par mouni, samedi 2 février 2008 à 23:04
  • Ca a du bon les souvenirs culinaires!
    Et toujours cette poésie qui te caractérise pour les réinterpréter!
    Bravo!
    Posté par Eliz, samedi 2 février 2008 à 23:24
  • Un gâteau, souvenir d'enfance et de jeunesse aux rencontres multiples. Un gâteau hommage aux anciens qui concentre toutes les alliances. Comme tu sais bien parler des tiens.
    Posté par Vanille, samedi 2 février 2008 à 23:33
  • J'adore gâteau au fromage! Depuis ma tendre enfance, il n'a cessé de m'apporter joie et bonheur et maintenant, il continue à me faire saliver tout autant!

    Bises,

    Rosa
    Posté par Rosa, samedi 2 février 2008 à 23:35
  • Ca a l'air bien sympathique cette recette, mais pourquoi du fromage blanc à 0% ? Et la crème fraîche, à 15 ou 30% ?
    Posté par Mademoiselle M., dimanche 3 février 2008 à 02:03
  • L'innovation, le voyage et plein de saveurs, c'est le bonheur!
    Posté par Miss Lola, dimanche 3 février 2008 à 04:45
  • Ton gâteau des votages et des traditions me plaît énormément, je vais l'essayer très vite vu que je suis comme tu dis amoureuse de tout et amoureuse tout court.
    Posté par mamina, dimanche 3 février 2008 à 08:03
  • ah tiens je n'avais pas vu qu'il y avait encore des fraises! elles sont toujours bonnes? en tout cas ce gâteau à l'air très bon! miaam
    Posté par didoumiam, dimanche 3 février 2008 à 08:28
  • Une bien jolie recette et je suis tellement d'accord avec l'introduction de ton billet que je pourrais l'avoir écrit! )
    Posté par Choupette, dimanche 3 février 2008 à 10:24
  • Voilà une interprétation pleine d'imagination, et qui ouvre les portes de celles de autres... merci $ha !
    Posté par Flo, dimanche 3 février 2008 à 10:53
  • Une belle recette qui ne demande qu'à être testée, bon dimanche !
    Posté par Guylaine, dimanche 3 février 2008 à 11:08
  • merci

    merci sha de votre visite sur mon blog, je ne sais pas si tu as vu ,mais j'ai moi aussi posté un cheese cake . ton blog est vraiment magnifique et les photos sont d'une grande qualité.. j'ai mis votre lien sur mon blog .. encore une fois merci et à bientôt
    Posté par Moghrama, dimanche 3 février 2008 à 11:15
  • merci

    merci sha de votre visite sur mon blog, je ne sais pas si tu as vu ,mais j'ai moi aussi posté un cheese cake . ton blog est vraiment magnifique et les photos sont d'une grande qualité.. j'ai mis votre lien sur mon blog .. encore une fois merci et à bientôt
    Posté par Moghrama, dimanche 3 février 2008 à 11:17
  • Une belle invention, guidée par l'envie de mêler plusieurs souvenirs, diverses influences, et très joliment présentée.
    Que dire de plus...
    Posté par Tiy, dimanche 3 février 2008 à 11:21
  • Comme toi je déplore que toutes les traductions mènent à la même chose, un banal gateau au fromage... ^^
    Je suis bien incapable de transformer comme toi cette recette familiale, je la trouve toujours moins bonne que l'originale qui est emplie de souvenirs d'enfance...
    Posté par loukoum°°°, dimanche 3 février 2008 à 12:05
  • ç'est vraiment tentant ton gâteau au fromage et raisins et j'aime beaucoup les abricots secs et tu en parles si bien qu'on ne peut qu'être tenté pour le voyage. Merci pour le récit et la recette.
    Posté par ranjiva, dimanche 3 février 2008 à 12:19
  • quelle jolie présentation, j'aime bcp tes photos bien sûr, mais quel romantisme, d'inventivité et d'imagination débordante ! bravo à bientôt
    Posté par pascaloue, dimanche 3 février 2008 à 13:07
  • je viens justement de poster une recette de tarte au fronage blanc (käsekuchen) avec du quark, allemagne oblkige... avec un petit gout d'aillers!!
    en tout cas, ta version me fait saliver!
    Posté par Elfie, dimanche 3 février 2008 à 13:39
  • très riche idée!!! rien que le texte met l'eau à la bouche!
    Posté par maia, dimanche 3 février 2008 à 14:03
  • ça m'a pas l'air mal du tout ce p'tit gateau voyageur!!
    Posté par cocotte, dimanche 3 février 2008 à 15:53
  • Comme c'est joliment présenté cette belle recette qui donne envie, quel cheminement intéressant ...pour un résultat que l'on sent presque en bouche ! bravo et merci pour cette description !
    Posté par mercotte, dimanche 3 février 2008 à 16:25
  • Tu as parfaitement raison, nos recettes sont plus que complémentaires ...
    J'aime beaucoup ton gâteau ... Certainement, mon goût du voyage qui refait surface ...
    Posté par Fabienne, dimanche 3 février 2008 à 16:59
  • l'eau de rose m'attire , pour dire de voyager un peu au Maroc ..... très appétissant ce gâteau
    bises
    anne
    Posté par anne h, dimanche 3 février 2008 à 17:26
  • hi hi j'aime beaucoup l'idée, et elle m'à l'air délicieuse, bravo!
    Posté par Pimousse, dimanche 3 février 2008 à 17:36
  • miam ça donne envie! je note
    Posté par soumia, dimanche 3 février 2008 à 18:16
  • j'aime ces plats qui débordent de souvenirs
    Posté par diane, dimanche 3 février 2008 à 19:41
  • Très très bon Miam-Miam!!!!
    Bises
    Nathalie
    Posté par Nathalie, dimanche 3 février 2008 à 20:12
  • Quelles belles photos, on arriverait presque à avoir le goût en bouche rien que par les photos!
    Posté par sandra, dimanche 3 février 2008 à 22:38
  • J'ai lu avec plaisir ton article, quel style! Bises.
    Posté par monique, dimanche 3 février 2008 à 22:54
  • Fondant a souhait, ta petite merveille! Je ne peux qu'imaginer son bon gout de tradition... Une belle adaptation! C'est marrant parce que ca me fait aussi penser aux gateaux de semoule, tu sais, cet aspect qui ressemble un peu a un flan, avec les raisins secs et l'eau parfumee -mais sans le cote vieillot qui va souvent avec. En tous cas tu as bien raison de ne pas te laisser entrainer par ces phenomenes de mode. Ces derniers temps c'etait la feve tonka, les perles du Japon, la pistache et tout le reste... c'est marrant et pourquoi pas, mais il n'y a pas que ca pour faire une cuisine moderne et d'actualite. Tres joli billet. Bises!
    Posté par Auralyn, lundi 4 février 2008 à 01:28
  • moi mon préféré c'est le vatrouchka, mais celui là a pas l'air mal du tout !

    bises
    Posté par Le cookie masqué, lundi 4 février 2008 à 08:12
  • Quelle bien jolie recette !
    Posté par Lau, lundi 4 février 2008 à 09:56
  • Merci pour ce voyage gratos. Je te pique une part, non il ne doit plus en rester! Bises.
    Posté par leilagourmande, lundi 4 février 2008 à 10:13
  • J'adore les cheesecakes!!! Le tiens m'a l'air vraiment bon, avec les fruits séchés et l'eau de rose... je craque!
    Posté par Jasmine, lundi 4 février 2008 à 13:19
  • Une très belle variante du gâteau au fromage blanc et un beau mélange de saveurs...
    Posté par Chris, lundi 4 février 2008 à 13:47
  • Mon "élu" apprécierait bien ta version...
    Je note ta participation avec grand plaisir.
    Posté par Murielle, lundi 4 février 2008 à 14:37
  • Ce qu'i a l'air délicieux et léger, un vrai régal pour les yeux!
    Posté par cuisinecrea, lundi 4 février 2008 à 16:00
  • j'ai fait mon premier cheesecake ce we, cette nouvelle recette me donne envie de recommencer!j'espére que les achards te plairont!
    Posté par ESOM, lundi 4 février 2008 à 20:35
  • Un gâteau comme je les aime! Pour ce qui est des noix, ma paresse me les fait acheter sans coquille (en magasin bio,car je ne les cueille pas moi-même, Paris oblige...).
    Posté par Ellaë, lundi 4 février 2008 à 21:22
  • Dans ma famille et dans presque toutes les familles du Québec, on ne parle que de "gâteau au fromage". Il faut traverser la frontière pour entendre parler de "cheesecake". Le tien a l'air délicieux.
    Posté par Miss Diane, mardi 5 février 2008 à 04:28
  • Magnifique et si bien dit. Bravo.
    Posté par tifenn, mardi 5 février 2008 à 08:57
  • Avec toutes les bonnes choses qu'il y a dedans, il ne peut être que formidable ce gâteau !
    Posté par floso, mardi 5 février 2008 à 09:06
  • Alors là, je dis bravo. La mode est si éphémère... Ce gâteau au fromage blanc voyageur est une valeur sûre et je sais au premier coup d'oeil que mes invités succomberont.
    Posté par hélène, mardi 5 février 2008 à 09:16
  • Tout gâteau est magnifique et me donne très envie. Et puis ton texte est très touchant ! En général, ceux qui s'investissent un tant soit peu en cuisine le font souvent pour faire plaisir aux autres. Je ne compte pas les plats que je n'aime pas mais que je prépare pour l'homme !
    bizzzzz
    Posté par Ana, mardi 5 février 2008 à 14:26
  • Bonjour, je découvre ton blog que je trouve vraiment sympa. Classe, épuré, sobre comme j'aime toutes choses.....Belles photos aussi A bientôt
    Posté par aliénor, mardi 5 février 2008 à 15:06
  • Ce que tu dis est tellement vrai..... quoi rajouter??? Rien.... je préfère prendre une part de ton gâteau...
    Posté par Clairechen, mardi 5 février 2008 à 15:39
  • Difficile de passer après tout ces commentaires.
    Je veux juste dire que j'aime beaucoup ta façon d'intérpréter tes recettes qui sont toujours aussi bonnes.(J'espére ne pas avoir fait de fautes,).Marie
    Posté par BALI, mardi 5 février 2008 à 16:52
1  2    Dernier »

Poster un commentaire